Article| Image
English
English
|
Francais
Directory Of Year 1988, Issue 1
The current issue
Current Location:Francais » 19881 » Avec CHINAFRIQUE: pour davantage de compréhension mutuelle entre peuple chinois et peuples africains
Bookmark and ShareCopy Reference Bookmark and Share Add To Favorite

Avec CHINAFRIQUE: pour davantage de compréhension mutuelle entre peuple chinois et peuples africains

Year:1988 Issue:1

Column: CHINE-AFRIQUE

Author:

Release Date:1988-01-20

Page: 7,8

Full Text:  

Abderrahim HARKETT

Ambassadeur du Royaume du Maroc et Doyen du Groupe Diplomatique Africain en Chine

La rédaction de CHINAFRIQUE m'a aimablement invité à écrire quelques lignes à l'occasion de la parution de ce nouveau magazine dont le noble objectif est de contribuer au renforcement de l'amitié et de la compréhension entre les peuples chinois et africains.

Les quelques années passées dans ce grand pays ami, la République populaire de Chine, et surtout ma foi en l'amitié sino-africaine ne pouvaient que m'inciter à accéder volontiers à l'aimable et obligeant souhait des promoteurs de CHINAFRIQUE, dont je salue et encourage, de tout cœur, l'heureuse initiative.

Heureuse initiation, car CHINAFRIQUE se propose, comme cela est judicieusement souligné dans le numéro de présentation, de «resserrer le plus possible les liens d'amitié et de coopération entre la Chine et l'Afrique».

Et c'est encore de tout cœur que j'adresse au Groupe BEIJINGINFORMATION mes bien amicales et chaleureuses félicitations pour le lancement de CHINAFRIQUE, et lui formule mes souhaits, mes ardents souhaits pour un plein succès dans sa nouvelle et exaltante entreprise.

Je suis profondément convaincu qu'une aussi noble entreprise est assurée, non seulement d'être encouragée et soutenue, mais aussi d'être couronnée de plein succès.

Une telle entreprise concerne, en effet, Chinois et Africains, des peuples possédant des points communs. Les peuples chinois et africains, fiers à juste titre de leurs civilisations anciennes, en particulier de la richesse de leur patrimoine culturel, ont connu et combattu, au prix de lourds sacrifices, l'agression, l'occupation et l'exploitation étrangères. Nos peuples respectifs ont aussi en commun: la bravoure, la dignité, la fierté ainsi que la ferme volonté de défendre et de préserver leur indépendance et leur souveraineté.

Pays appartenant au tiers monde, les Etats africains et la Chine cultivent une amitié réciproque, se soutiennent mutuellement et aspirent à la paix pour s'atteler à une même et exaltante tâche, celle du développement économique, social et culturel pour le bien-être de leurs peuples respectifs.

Les pays africains et la Chine, qui constituent une importante composante du tiers inonde, partagent la même conviction quant à l'imprécieuse nécessité de renforcer la coopération Sud-Sud. Nous voudrions, à ce propos, renouveler au gouvernement chinois l'expression de notre haute appréciation pour sa saine conception de la coopération Sud-Sud, dont les généreux principes d'égalité et d'avantages réciproques ont été maintes fois réaffirmés par les hauts dirigeants chinois, en particulier par S.E.M. Zhao Ziyang, premier ministre, et ce lors de son périple historique dans onze pays africains, en 1982.

C'est dans ce climat d'amitié, de soutien mutuel, d'aspiration commune à la paix, de coopération mutuellement fructueuse, qui préside aux excellents rapports sino-africains, que le Groupe BEIJING INFORMATION vient de lancer son nouveau magazine CHINAFRIQUE afin de promouvoir l'amitié, la coopération et la compréhension mutuelle entre les peuples chinois et africains.

Comme nous l'indique l'article de présentation, ce nouveau magazine, qui s'adresse tout particulièrement au lecteurs africains, publiera des articles sur la Chine et l'Afrique et traitera, dans une certaine mesure, des questions d'actualité internationale. Nous nous en réjouissons bien sincèrement, car cela permettra aux lecteurs africains d'apprécier non seulement l'heureuse évolution et le raffermissement de l'amitié et de la coopération sino-africaines, mais également les progrès constants et sensibles enregistrés par le grand peuple ami chinois dans l'œuvre d'édification nationale.

Nous voudrions également, comme nous l'avons souligné de vive voix à des amis chinois, qu'il nous soit permis — traduisant en cela le sentiment des Africains vivant en Chine — de renouveler notre souhait de voir les promoteurs de CHINAFRIQUE envisager, dans la mesure du possible, une édition en langue chinoise. Cela permettra aux lecteurs chinois d'enrichir leurs connaissances sur l'Afrique, sur le renforcement de l'amitié et de la coopération sino-africaines, ainsi que sur les efforts déployés et les réalisations enregistrées par les pays africains dans leur entreprise de développement. Nul doute que cela contribuera à un approfondissement de la compréhension mutuelle entre les peuples chinois et africains, et partant au raffermissement de leur amitié et de leur coopération dans plusieurs domaines.

Pour terminer, je voudrais renouveler mes sincères remerciements à la Rédaction du nouveau magazine pour m'avoir offert l'occasion d'écrire ces lignes, et souhaiter, en même temps, plein succès et longue vie à CHINAFRIQUE.


L'année 1987 a vu les relations d'amitié et de coopération sino-africaines continuer à se développer. Onze dirigeants africains ont visité la Chine. Ce sont:
Le président de la Chambre des Représentants du Zimbabwe Didymus Mutsasa (11-16 janvier), le premier ministre zambien Sully Mugabé (19-21 janvier), le président gabonais Martin Bongo (16-21 février), le président tanzenien Ali Mwinyi (6-10 mars), le président camerounais Paul Biya (25-31 mars), le président gambien Danda Jawara (10-16 avril), le président congolais Sassou Nguesso (16-19 avril), le président de la Chambre des Représentants de Gambie M.B.N'Jie (14-23 septembre), le premier ministre mozambicain G.S.Machungo (2-6 novembre), le président de la Chambre des Représentants de la Sierra Leone W.N.S.Conteh (16-25 novembre) et le premier ministre soudanais Sadiq al-Mahdi (21-28 décembre).
La même année, du côté de la Chine, le conseiller d'Etat Gu Mu et le conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères Wu Xueqian ont respectivement visité l'Afrique. Les pays qu'ils ont visités sont: le Zimbabwe, le Kenya, l'Ouganda, la Zambie, la Tanzanie, le Mozambique, l'Algérie et la Côte-d'Ivoire.

GO TO TOP
5 chegongzhuang Xilu, P.O.Box 399-T, Beijing, China, 100048
Tel: +86 10 68413030
Fax: +86 10 68412023
Email: cmjservice@mail.cibtc.com.cn
0.031