Article| Image
English
English
|
Francais
Directory Of Year 1988, Issue 1
The current issue
Current Location:Francais » 19881 » L'histoire générale de la Chine
Bookmark and ShareCopy Reference Bookmark and Share Add To Favorite

L'histoire générale de la Chine

Year:1988 Issue:1

Column: CIVILISATION CHINOISE

Author:

Release Date:1988-01-20

Page: 48-51

Full Text:  

APERÇU DE LA CHINE (1)

Comme tout le monde le sait, la Chine est une des plus vieilles civilisations du monde. Mais à quand l'histoire chinoise remonte-t-elle en définitive? Personne ne peut répondre exactement. On a récemment découvert en Chine des vestiges d'objets d'art sculptés en pierre et de poteries vieux de 6000 ans au moins, et l'histoire écrite peut remonter à 5 000 ans. En outre, d'innombrables données archéologiques prouvent que des hommes primitifs vivaient déjà sur le territoire actuel de la Chine il y a plus d'un million d'années. Par exemple, on a trouvé en 1927 à Zhoukoudian, près de Beijing, des ossements fossiles d'anthropoïdes, nommés «Hommes de Pékin», vieux de 690 000 ans et, en 1963, dans le district de Lantian, dans la province du Shaanxi, des ossements des «Hommes de Lantian» vieux d'environ 800 000 ans. On a encore découvert en 1965 dans le district de Yuanmou, province du Yunnan. des restes fossilisés des «Hommes de Yuanmou» d'il y a 1,7 million d'années. Tous ces anthropoïdes sont les êtres humains les plus primitifs.

L'histoire chinoise se divise en cinq époques: la communauté primitive, la communauté de clans, la société esclavagiste, la société féodale et la société socialiste.

La société primitive a existé durant une très longue période, pendant laquelle les hommes primitifs vivaient de façon grégaire pour résister aux attaques des animaux féroces, travaillaient ensemble et jouissaient en commun des fruits de leur travail. Ils pouvaient fabriquer des instruments rudimentaires et connaissaient l'usage du feu.

Il y a 18 000 ans environ, débute la communauté de clans, matriarcale d'abord et patriarcale ensuite. Durant cette période, les hommes ont cultivé des céréales et élevé du bétail et des volailles domestiques. Plus de dix mille ans après, dès 2 550 av. J.-C., les tribus de Huangdi, de Zhuanxu, de Diku, de Yao et de Shun se formèrent l'une après l'autre, et l'écriture la plus primitive apparut. Avant et pendant cette période, il n'existait pas de classe ni d'exploitation ni d'oppression. C'était une société communiste primitive.

Cependant, avec l'apparition d'excédents de produits du travail, apparut le concept de propriété individuelle, ce qui a engendré la naissance de classes et mit fin à la société communiste primitive. Au 21e siècle av. J.-C., la fondation de la dynastie des Xia marqua le commencement de la société esclavagiste. La dynastie qui lui succéda fut la dynastie des Shang, à laquelle succéda la dynastie des Zhou et l'époque du Printemps et de l'Automne. Durant cette époque, l'agriculture et l'élevage tenaient une place importante dans l'économie; on connaissait l'élevage des vers à soie, ainsi que le filage et le tissage des étoffes de soie. La fonte et le coulage du bronze atteignirent un assez haut niveau. La culture et l'art se développèrent également.

Dès l'époque des Royaumes combattants (475-221 av. J-C.), un régime féodal s'établit en Chine, et ce jusqu'à la dynastie des Qing (1644-1911). Cette période dura plus de 2 000 ans, pendant lesquels la Chine connut un très grand développement dans les domaines économique. culturel, scientifique, technique et autres. C'est à cette époque qu'on inventa, par exemple, la poudre à canon, la boussole, la technique de fabrication du papier, l'art d'imprimerie, etc. Les Chinois ont été les premiers du monde à réaliser ces inventions. En outre, la Grande Muraille de 6 700 km de long et le Grand Canal de 1 794 km de long sont deux ouvrages fameux dans le monde. Sur le plan politique, en 221 av. J.-C., Shihuangdi, le premier empereur des Qin, mit fin au séparatisme féodal du temps des Royaumes combattants, et fonda le premier Etat féodal uni multinational de l'histoire de la Chine. Sur le plan des échanges avec des autres pays, la «Route de la Soie» joua un très grand rôle dans les échanges économiques et culturels entre la Chine et l'Occident; et le grand navigateur Zheng He conduisit à sept reprises une flotte dans le Sud-Est asiatique, dans la péninsule indienne, en Perse et dans diverses régions des pays arabes, atteignant même la côte est de l'Afrique.

C'est la Révolution de 1911 dirigée par le Dr Sun Yat-Sen, révolutionnaire bourgeois, qui a mis fin au régime féodal. A cause de l'invasion des impérialistes étrangers, une société semi-féodale et semi-coloniale s'est cependant développée plus tard en Chine.

En 1949, après la victoire remportée sur les impérialistes, le féodalisme et le bureaucratisme, la République populaire de Chine a été fondée grâce à la direction du Parti communiste chinois avec à sa tête le camarade Mao Zedong, grand marxiste-léniniste et grand révolutionnaire prolétarien. Depuis lors, la Chine est entrée dans une nouvelle étape historique, qui est l'étape primaire du socialisme.

Lü Zhixiang

La division administrative

D'une superficie de 9 600 000 km2, la Chine, dont la capitale est Beijing, est divisée actuellement en 22 provinces, 5 régions autonomes et 3 municipalités relevant directement de l'autorité centrale.

Les unités administratives au-dessous de l'échelon de la province et de la région autonome sont les municipalités, les départements autonomes et les districts (ou districts autonomes).

La Chine compte aujourd'hui 353 municipalités (y compris 3 municipalités relevant de l'autorité centrale) et 2 136 districts. Audessous de l'échelon du district, les unités administratives sont les cantons et les bourgs.

Des provinces et des régions autonomes, la superficie du Xinjiang (1 600 000 km2) est la plus large et celle de Taiwan (36 000 km2) la plus petite; la population du Sichuan (99 713 310 habitants) est la plus élevée et celle du Tibet (1 892 393 habitants) la moins nombreuse.

La Mongolie intérieure est la région autonome instaurée le plus tôt (en 1947), et l'île de Hainan va devenir une nouvelle province.

Lü zhixiang

Les fêtes traditionnelles

La Chine est un pays multinational, dans lequel il y a de nombreuses fêtes traditionnelles. Presque tous les jours, une ethnie ou l'autre a une fête à célébrer. Les fêtes les plus importantes sont les suivantes: la Fête du Printemps, la Fête des Lanternes, la Fête des Morts, la Fête des Bargues-Dragons, la Fête de la Lune,la Fête du Double Neuf ainsi que la Fête des Hezhe. la Rencontre de Nadamu, le Baïram, le Courban (Fête d'al-qurban), le Nouvel An du calendrier tibétain, la Fête de l'Aspersion, la Fête de pétards, etc.

A travers les fêtes, on peut connaître l'histoire d'une ethnie, car elles marquent l'aboutissement d'une étape particulière de cette histoire. L'existence des grandes fêtes remonte à l'antiquité. Par exemple, la Fête du Printemps des Han (Nouvel An du calendrier lunaire) a pour origine les «cérémonies de sacrifice en hiver» à l'époque de la commune primitive.

Les activités des fêtes traditionnelles nous permettent non seulement de retrouver les traces d'une nation, mais aussi de bien étudier l'histoire des minorités ethniques à propos desquelles nous ne possédons pas de textes de documents.

La fête constitue un véritable encyclopédie de la vie sociale. Tous les aspects de la vie matérielle et culturelle d'une nation peuvent y être retrouvés, dans les habits et leurs brillants ornements, dans les diverses activités distractives et sportives et à travers chaque coutume que la fête perpétue.

La fête représente aussi un trésor culturel de notre patrie. Pour les minorités ethniques qui n'ont pas de langue écrite, leur culture est préservée et développée surtout grâce à leurs fêtes. Les danses, les dialogues chantés, les compétitions sportives et les activités récréatives font partie de la civilisation chinoise.

Elle est également le symbole de l'unité et de l'harmonie de la nation chinoise et agrémente la vie des gens; elle développe leur intelligence et les encourage.

En Chine, tout le monde — hommes, femmes, vieillards et enfants — aime les fêtes, car c'est l'occasion d'abandonner pour un moment le travail et l'étude harassants quotidiens; c'est un instant privilégié pendant lequel on oublie ses ennuis, pour se détendre dans la joie.

Dès le prochain numéro, nous allons présenter successivememt à nos lecteurs les fêtes traditionnelles les plus importantes de notre pays.

Wen Hua

Les maisons-grottes

Sur une vaste étendue des plateaux de lœss situés au cours moyen du fleuve Jaune, le peuple a vécu de génération en génération dans des grottes de divers types. Au fur et à mesure dû développement rapide de l'économie et de l'amélioration remarquable du niveau de vie, certaines familles ont maintenant quitté leurs grottes et déménagé dans des maisons de briques ou de ciment. Malgré cela, il reste encore plus de 40 millions de personnes habitant dans des grottes, disséminées dans 200 districts des provinces du Shanxi, du Shaanxi, du Gansu, du Henan, du Qinghai, du Hebei, de la région autonome hui du Ningxia et de celle de la Mongolie intérieure.

La maison-grotte est une initiative de nos ancêtres, dans le but de mettre l'espace souterrain à profit. Après une cinquantaine d'années d'étude, les experts ont confirmé que ceux qui séjourent longtemps dans les grottes jouissent d'une bonne santé et vivent longtemps. Le climat y est idéal pour l'homme: la température reste entre 10 et 22 ℃, et le degré d'humidité y est de 30% à 75%. Dans les grottes, les gens échappent dans une certaine mesure à la radio-activité naturelle de l'atmosphère et à des maladies telles que l'asthme, la bronchite, le rhumatisme et les maladies de la peau. De plus, dans les plantes vivantes de la terre rouge et jaune, la teneur en oligo-cléments, tels que le manganèse et le sélénium, est particulièrement grande. Or le manganèse peut prémunir contre les maladies cardio-vasculaires et le sélénium favorise l'élimination de la graisse qui s'accumule au sein du corps, et contribue à ralentir le vieillissement des organes physiques.

En outre, la construction des grottes est peu onéreuse: étant donné l'économie de beaucoup de bois, de fer et de ciment, son coût reste inférieur de 50% à celui des immeubles. De plus, les courts délais dans lesquels les travaux peuvent être menés, ainsi que l'entretien facile de ce genre de construction, font définitivement apparaître ce type cohabitation comme étant incontestablement meilleur que les autres.

A l'intérieur de la grotte, il fait tiède en hiver et frais en été. Cela permet de faire l'économie de l'énergie consommée pour le chauffage. L'hiver dernier par exemple, la température à l'extérieur est descendue jusqu'à -20℃, tandis que dans la grotte, sans aucune installation de chauffage, elle se situait à 10℃. De même, cet été, le thermomètre indiquait 26℃ à l'intérieur, tandis qu'il faisait 34℃ à l'extérieur.

Pour développer ce type d'architecture ancien et utile, les architectes tentent aujourd'hui d'améliorer le confort et d'embellir la forme de ces habitations afin de procurer mieux encore le bonheur au peuple.

Wen Hua

L'Année du Dragon


Selon le calendrier lunaire chinois, 1988 est l'Année du Dragon. Cet animal légendaire est depuis toujours le symbole de la nation chinoise. Ainsi, en Chine partout, on accueille l'Année du Dragon avec un vif enthousiasme.
A l'occasion de la fête du Printemps, qui tombe cette année mi-février, les célébrations auront lieu autour du thème de «dragon». On exécutera les danses des lanternes du dragon. On chantera les chansons à la gloire du Dragon. Dans le Nord, les sculpteurs tailleront des dragons dans la glace. Dans le Sud, les citadins et les paysans organiseront des compétitions de cerfs-volants en forme de dragon ou des courses de barque-dragon. Pour marquer l'Année du Dragon, à Beijing par exemple, d'innombrables manifestations auront lieu dans le cadre de l'Année internationale du tourisme.
Les Chinois aiment ardemment cet animal légendaire et le considèrent comme un symbole de la vigueur, de l'allégresse, de la longévité et du bonheur.
FABLE Le Miroir

Le Roi Lion a un visage hideux, mais il ne le croit pas. Aussi est-il mécontent de son miroir. C'est pourquoi il ordonne qu'on lui fournisse le meilleur miroir qui soit.
Les animaux lui présentent donc, à l'envi, des miroirs qu'ils ont façonnés eux-mêmes, espérant ainsi recevoir une récompense considérable.
Mais en fait, le lion apparaît évidemment encore plus hideux dans les meilleurs miroirs. Pris de fureur, il mord cruellement et tue tous les animaux qui lui ont offert un miroir.
Le renard, après avoir compris ce que désirait le lion, dessine un très beau portrait et l'encadre dans un miroir, qu'il offre alors du lion.
Quand le lion se regarde dans ce miroir, il y voit un visage extrêmement beau. Il est plongé dans l'allégresse: «C'est un bon miroir», pense-t-il. Et il récompense généreusement le renard.
Les fêtes modernes de Chine

Outre les fêtes traditionnelles, il y a encore beaucoup de fêtes modernes en Chine. Lorsqu'il est temps de célébrer une fête, on le fait chaleureusement et dans l'allégresse. Nous avons quelques fêtes qui sont communes à tous les pays du monde. Il y a une fête moderne presque chaque mois. Elles sont les suivantes:
Nouvel An (le premier janvier). Fête internationale des Femmes travailleuses (le 8 mars). Journée nationale du reboisement (le 12 mars). Fête internationale du Travail (le premier mai). Fête internationale des Enfants (le premier juin). Fête de la Jeunesse chinoise (le 4 mai). Anniversaire de la fondation du Parti communiste chinois (le premier juillet). Fête de l'Armée populaire de libération de Chine (le premier août). Fête des Enseignants (le 10 septembre). Fête nationale (le premier octobre): cette dernière fête est la plus importante.

L'intérieur d'une maison-grotte. Photo He Ping

L'intérieur d'une maison-grotte. Photo He Ping

GO TO TOP
5 chegongzhuang Xilu, P.O.Box 399-T, Beijing, China, 100048
Tel: +86 10 68413030
Fax: +86 10 68412023
Email: cmjservice@mail.cibtc.com.cn
0.082